Quels types de ouates pour quelle utilisation ?

Le tissu, le fil et la ouate sont toutes des exigences de base pour mener à bien un projet de matelassage en couches. Étant un expert dans ce domaine, Baudchon peut vous fournir la matière première dont vous avez besoin. Il est facile de passer des heures à choisir le tissu, à faire correspondre les fils et à obtenir le meilleur tissu de support. Mais le héros méconnu d’une courtepointe réussie est ce que vous ne pouvez pas voir. Faites les choses convenablement et le matelassage sera un rêve, le produit final sera impressionnant et durera des siècles. Si vous vous trompez, tout votre projet pourrait être ruiné ! Faites un voyage dans le monde des ouates et apprenez-en plus sur cet élément de base.

Types de ouates : Quels sont les critères à prendre en compte pour bien choisir celui convenable ?

Il y a un certain nombre de choses à considérer lors du choix d’une ouate :

Grenier

Le poids et l’épaisseur d’une ouate sont mesurés en fonction de son grenier. En fait, le loft bas signifie mince, le loft élevé signifie épais. Il est préférable de choisir une variété de lofts bas si vous aimiez que votre projet ait une finition plane, comme une ouate de bambou. Choisissez une ouate plus loft pour une courtepointe. En général, la ouate de laine est la ouate la plus épaisse.

Prix

Si le prix est un vrai facteur, opter pour la ouate de polyester, car c’est la moins chère. Il vaut mieux choisir une ouate selon sa pertinence pour le projet que vous faites plutôt que de son prix.

Chaleur

La laine est le type de ouates le plus chaud suivi du polyester puis du coton. Les ouates en coton et en laine respirent plus que le polyester.

Couleur

Si vous réalisez un projet de couleur très sombre, vous pouvez opter pour une ouate noire au cas où elle deviendrait visible à travers le tissu une fois terminé.

Manque de temps

Vous pouvez acheter des ouates fusibles qui empêchent de badigeonner avec des épingles ou des points de clouage, mais qui ne conviennent vraiment qu’aux petits projets matelassés.

Quels types de ouates pour quelle utilisation ? 

De nos jours, il existe une gamme ahurissante de types de fibres dans la ouate. Loin du polyester qui était le seul choix dans le passé. Voici notre guide des différents types de ouates et de leurs utilisations.

Types de ouates : Ouate de coton, idéale pour le matelassage à la machine

Il s’agit d’une option de matelassage traditionnelle et a généralement une épaisseur de 1/8. Le coton a le grand avantage d’être la même matière première que le tissu. Le principal inconvénient est que le coton a tendance à glisser sur l’aiguille. Ce n’est pas un problème lors du piquage à la machine, mais lors de la couture à la main, cela peut rendre la démarche plus compliquée qu’avec une ouate synthétique.

Sur le marché, il existe des ouates de coton qui ont été fabriquées avec une finition spéciale afin de faciliter la couture à la main. Le coton est une fibre naturelle. Il est aussi plus résistant aux flammes qu’un produit synthétique. 

La ouate 100 % coton donne un rétrécissement de 3 à 5 % et un matelassage jusqu’à 8 d’intervalle. Il offre à une courtepointe un aspect plat antique. 

Rembourrage de courtepointe en polyester, idéal pour le matelassage à la main

Le polyester est une alternative moins chère au molleton de coton et a de bien meilleures propriétés de lavabilité que n’importe quelle fibre naturelle. Il conserve bien sa forme et son épaisseur et offre une meilleure finition plus épaisse, mais sans poids supplémentaire.

Cela en fait le choix préféré si la courtepointe est susceptible de se retrouver régulièrement dans une machine à laver ou dans un évier, comme pour les articles pour bébés. Il est également plus facile de coudre à la main. Il existe une large gamme de types de polyester, alors assurez-vous d’acheter une marque réputée !

La ouate de polyester est souvent 100 % polyester aiguilleté avec canevas. Parfait pour le matelassage à la main, uniquement avec un rétrécissement de 0 à 2 %. 

Laine, super pour le matelassage à la main, à la machine et nouée

La ouate de laine a évidemment d’excellentes propriétés thermiques et convient donc aux couvre-lits, couettes, etc. Dans certains cas rares, un utilisateur peut avoir une allergie à la laine. Par conséquent, bien que la ouate soit complètement enfermée entre les autres couches, il est préférable de vérifier si vous avez des doutes. Il résiste aux plis et a généralement une épaisseur de ½ po. Le gros inconvénient est qu’il ne résiste pas aux lavages fréquents.

La ouate 100 % laine est 100 % laine aiguilletée avec canevas. Il a un rétrécissement de 2-3 %. 

Ouate de bambou, excellente pour le matelassage à la machine

L’unique grand attrait de la ouate de bambou est sa production très écologique. La fibre est extraite en utilisant de l’eau et beaucoup de martèlement, pas de produits chimiques agressifs. Il est soyeux au toucher et se recouvre magnifiquement dans la courtepointe. En fait, il est si doux qu’il est courant de le trouver mélangé avec du coton pour avoir un peu plus de corps et le rendre plus idéal à coudre. L’ouate de bambou a également des propriétés antibactériennes.

Ouate isolante, parfaite pour des projets d’artisanat 

Une arrivée relativement nouvelle, cette ouate ressemble plus à du feutre et contient des propriétés de résistance à la chaleur, souvent une fibre de Mylar qui est utilisée dans le programme spatial. Il est parfait pour des projets tels que des sets de table, des sacs isothermes, des chauffe-plats, des gants de cuisine, etc.

Mélanges de types de ouates, très polyvalents pour tous les types de matelassage

Il existe une large gamme de mélanges disponibles. Le plus courant est généralement le mélange coton/polyester 80/20 ; ensuite la laine et le coton 50/50 ; puis le coton et le bambou ; et le coton et le soja. Tous sont conçus pour combiner les meilleures propriétés des différentes fibres. Le mélange bambou/coton ajoute de la substance à la texture soyeuse du bambou. De même, le mélange coton/poly offre une certaine durabilité, du loft et de la facilité de couture du polyester à la fibre de coton.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *